Uncategorized

Cameroun : Emprisonnement terminé pour un homme dénoncé comme gay

Publié le 27 avril 2014
Auteur: Colin Stewart; rédaction en français par Denis LeBlanc

L'intérieur de la prison centrale. (Photo de Camerpress.com)

L’intérieur de la prison centrale. (Photo de Camerpress.com)

Un homme de 29 ans au Cameroun est libéré de prison mettant fin à l’incarcération qui a commencé quand un ami l’aurait dénoncé comme homosexuel, rapporte l’avocat Michel Togue.

L’homme (appelé Myan sur ce blog pour le protéger contre les attaques homophobes) était un des 10 détenus arrêtés pour homosexualité et qui avaient pris contact en octobre 2013 avec des représentants de CAMFAIDS (Cameroonian Foundation for AIDS) une association de lutte contre le SIDA et œuvrant pour la promotion des droits de la personne. 

Myan affirme qu’il a été arrêté après qu’un ami nommé Nyman l’a accusé d’être homosexuel dans l’espoir de mettre fin à une bastonnade publique à son encontre par les gens au marché de Mfoundi.

L’arrestation était en 2012, dit-il. Par ailleurs, Togue dit que Myan fut arrêté en l’automne 2013.

Après avoir été dénoncé par Nyman, Myan a été arrêté à son domicile par la police sans mandat d’arrêt et sans explication sur les raisons de son arrestation. Il a ensuite été détenu trois jours au poste de la police à Yaoundé.

Myan et Nyman sont transportés au Tribunal à Yaoundé puis transférés à la prison centrale où, pour environ un an, ils ont été harcelés et stigmatisés par les autres détenus, a signalé CAMFAIDS en octobre 2013. Ils ont également dû se coucher au sol.

Des visiteurs du CAMFAIDS ont donné à Myan un paquet de tapioca, du sucre, du savon antiseptique et 1000 francs CFA (2 $ US) pour leurs besoins en prison.

Après que le juge l’a renvoyé en prison à plusieurs reprises, Myan a déclaré que son avocat lui aurait dit qu’il serait libéré lors de sa prochaine comparution en cour.

Cela se produit le 29 novembre 2013 lors de la comparution de Myan à la Cour de première instance de Ekounou à Yaoundé, dit Togue.

Nous n’avons aucune nouvelle de Myan, dit le Maître Togue.

Articles connexes par Erasing 76 Crimes:

 

8 thoughts on “Cameroun : Emprisonnement terminé pour un homme dénoncé comme gay

  1. Pingback: Cameroun: Par souci d’un amant, prison pour un homme gai | 76 CRIMES

  2. Pingback: Pétition: Dites NON à l’homophobie au Maroc | 76 CRIMES

  3. Pingback: La loi anti-gay en Ouganda divise les églises américaines | 76 CRIMES

  4. Pingback: Potentiel de peine de vie pour un couple LGBT en Ouganda | 76 CRIMES

  5. Pingback: Lesbiennes en prison obtiennent un avocat au Cameroun | 76 CRIMES

  6. Pingback: Cameroun: Par souci d’un amant, prison pour un homme gai | 76 Crimes en français

  7. Pingback: Cameroun: Lesbiennes libérées après 9 mois en prison | 76 CRIMES

  8. Pingback: Cameroun: Lesbiennes libérées après 9 mois en prison | 76 Crimes en français

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s