‘Aidez-nous à mettre la pression sur le président camerounais’

Publié le 26 septembre 2013

Les militants électroniques de All Out sont en cours de demander des signatures sur une pétition qui appelle au président Paul Biya d’arrêter les agressions homophobes au Cameroun:

Paul Biya, president of Cameroon (Photo courtesy of LesAfriques.com)

Paul Biya, le président du Cameroun

Le Cameroun commence à répondre à la pression internationale, qui le pousse à enrayer la montée des violences anti-gays.

Les autorités viennent de déclarer qu’elles enquêteraient sur les officiers de police accusés d’attaquer les personnes homosexuelles. Mais elles refusent encore d’arrêter les actions anti-gays et les manifestations d’appel au meurtre.

Aidez-nous à mettre la pression sur le président camerounais Paul Biya pour le faire aller plus loin et faire cesser les agressions anti-gays. Si nous sommes au moins 100 000 à signer la pétition dans les prochaines 72 heures, nous l’enverrons directement au palais présidentiel.

- – -

Eric Lembembe défendait les homosexuels camerounais. Il vient d’être assassiné : la nuque brisée, les pieds écrasés, le visage brûlé au fer.

Eric Lembembe

Eric Lembembe

Ceci n’est pas un incident isolé. Les gays au Cameroun vivent dans la terreur alors que les passages à tabac et les arrestations explosent. Et les autorités commencent à peine à répondre à la pression internationale.

Elles viennent d’annoncer qu’elles enquêteront sur les officiers de police accusés d’attaques envers les homos. Mais elles refusent encore d’arrêter les actions anti-gays et les manifestations appelant au meurtre. Aidez-nous à faire pression sur le président camerounais Paul Biya pour aller plus loin et arrêter les agressions.

Si nous sommes 100 000 à signer la pétition dans les prochaines 72 heures, nous l’enverrons directement au palais présidentiel.

Le président Paul Biya n’est pas sourd au scandale international lié au traitement des homos au Cameroun. Il aime dépenser ses millions à voyager vers des destinations luxueuses, rencontrer des personnalités influentes et accroître un peu plus sa fortune en décrochant des contrats internationaux. Mais il devient beaucoup plus difficile de faire partie de ces cercles fermés si le pays que l’on dirige est connu pour être un endroit où les homos sont torturés, emprisonnés et tués.

Paul Biya espère avoir désamorcé la situation en déclarant que le Cameroun enquêtera sur les violences policières. Mais nous pouvons lui montrer que cela ne sauvera pas sa réputation et son train de vie.

Demandez au président Paul Biya d’arrêter les agressions homophobes, d’abroger la loi qui fait de l’homosexualité un crime et de libérer tous ceux qui sont en prison à cause de la personne qu’ils aiment.

Signez ici pour rassembler 100 000 noms.

Vous vous souvenez de Roger ? Il a été emprisonné pour avoir envoyé par SMS à un autre homme « Je suis très amoureux de vous ». L’an dernier plus de 130 000 membres d’All Out ont entendu son appel et ont braqué les médias sur cette affaire ; le président Paul Biya a dû briser le silence et annoncer que « les mentalités évoluent » sur la question. Aujourd’hui, nous pouvons le faire agir.

Les membres d’All Out ont également fait des petits dons et récolté plus de 5 000 dollars pour aider l’avocate Alice N’Kom à défendre deux femmes menacées de prison. Que ce soit contre les agressions et les arrestations au Cameroun, contre les lois homophobes en Russie ou pour aider des Irakiens à fuir des milices anti-gays, nous devenons puissants quand nous nous unissons.

Arrêtons les agressions et les arrestations anti-gays au Cameroun. Si nous recueillons 100 000 noms en 72 heures, nous enverrons la pétition au palais présidentiel et aux ambassades camerounaises à Londres, Paris et Washington.

Merci de soutenir All Out,
Andre, Guillaume, Leandro, Marie, Hayley, Joe, Kate, Sara et toute l’équipe d’All Out.

P.-S.: « Tuez les pédés, ils ne méritent pas de vivre » : c’est le message que portaient les affiches et les tracts distribués lors de la manifestation de la « Journée contre l’homosexualité », il y a trois semaines au Cameroun. Signez la pétition adressée au président Paul Biya maintenant. : https://www.allout.org/fr/cameroon-attacks

SOURCES:

Aussi publiés par “Erasing 76 Crimes”:

About Colin Stewart

Colin Stewart, a 40-year journalism veteran, is publisher and an editor of the "Erasing 76 Crimes" blog. More profile information on Google+. Colin Stewart, un vétéran du journalisme de 40 ans, est éditeur et rédacteur en chef du blog "Erasing 76 Crimes." Plus d'informations de profil sur Google+.
This entry was posted in Africa (Sub Saharan), International pressure for LGBT rights, Posts in French and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

9 Responses to ‘Aidez-nous à mettre la pression sur le président camerounais’

  1. Pingback: Au Cameroun, les LGBTs seront comme les juifs de la Shoah? | 76 CRIMES

  2. Pingback: Comment mieux lutter contre le Sida au Cameroun | 76 CRIMES

  3. Pingback: Un appel au Cameroun, un pays qui viole les droits | 76 CRIMES

  4. Pingback: Au Cameroun, un maître-chanteur aidé par la police | 76 CRIMES

  5. Pingback: Aidez la santé sexuelle/reproductive des femmes africainesafricaines | 76 CRIMES

  6. Pingback: La mort enlève Roger Mbede, victime de l’homophobie | 76 CRIMES

  7. Pingback: Roger Mbebe: Mort pour exorciser l’homosexualité? | 76 CRIMES

  8. Pingback: Un échec: Les actions étrangères contre la loi anti-gay du Nigéria | 76 CRIMES

  9. Pingback: Ouganda: Le président bloque le projet de loi anti-gai | 76 CRIMES

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s