Au Cameroun, des harcèlements anti-gay et des militants résolus

Publié le 9 septembre 2013

Par Dominique Menoga, président de l’association CAMFAIDS

Sept semaines après l’assassinat au Cameroun d’ Eric Lembembe, militant gay et directeur exécutif de CAMFAIDS (Cameroonian Foundation for AIDS), les harcèlements et provocations n’ont pas cessé.

Tout d’abord, l’homophobe, organisateur d’une marche contre l’homosexualité qui a eu lieu le 21 aout 2013, a revendiqué le parrainage du Secrétaire d’Etat à la Défense.

Marchers on the "Day Against Homosexuality" in Cameroon.

Les manifestants de la Journée de la Lutte contre l’Homosexualité

Ensuite, une nouvelle série de menaces contre les personnes LGBT a été émise par une responsable de la CNDH (Commission nationale des droits de l’homme), invitée sur une chaîne radio nationale Camerounaise le 4 septembre.

Elle s’exprimait sur la question d’examen périodique universelle (EPU), qui passe en revue l’aspect du respect des droits de l’homme dans les différents pays des Nations Unies.

Elle a lancé un avertissement à tous les camerounais militants des droits humains qui réclament de l’aide à l’étranger. «S’ils le font, ils ne doivent pas s’attendre à être en sécurité quand ils retournent au pays ». “Ces camerounais qui vont dénigrer leur pays à l’étranger dans les instances internationales et qui se plaignent ensuite qu’ils sont dans l’insécurité, sont responsables eux-mêmes de cet état de fait”.

Elle a indiqué que « concernant les présumés droits des homosexuels, il y a un large consensus dans la société civile contre la dépénalisation de l’article 347 bis du code pénal et qu’il est en total accord avec la position du gouvernement qui lui-même reflète l’opinion de la société camerounaise».

D’autres harcèlements s’opèrent sur les sites de drague gays afin de piéger et menacer les homosexuels.

Selon des responsables de CAMFAIDS, des menaces directes ont été reçues par des gays qui ont visité des sites de rencontre homosexuels en ligne au Cameroun Ainsi, le 3 septembre Erick V. a été agressé et menacé par un homme qui l’avait contacté en ligne sur un site de rencontres gay pour un rendez-vous à Chapelle Etoudi. L’agresseur a été aidé par deux autres hommes dont l’un a affirmé qu’il est policier chargé de l’assainissement des mœurs sur le net et que « ce n’est qu’un début ».

Des menaces de mort

Des menaces de mort

Le lendemain, 4 septembre, des menaces de mort ont été reçues par Josué M.,  responsable CAMFAIDS pour les actions de sensibilisation et prévention contre les infections à IST/VIH/sida. Ces menaces ont été proférées par un internaute sous le pseudo  “Oloman1982 ” dans un échange sur le site Planet Romeo. Josué M. a gardé une copie électronique de l’échange.

Ces déclarations et ces menaces n’apparaissent sans doute pas par hasard quelques jours avant l’examen périodique des Nations Unies.

Les responsables de CAMFAIDS maintiennent malgré les menaces l’intention de leur association d’assister à la réunion de l’ONU en Suisse afin de donner son avis sur les violations des droits de l’homme en direction des personnes homosexuelles du Cameroun.

CAMFAIDS est une association basée à Yaoundé qui lutte pour un meilleur accès aux soins de santé sexuelle, comme pour la protection et la défense des droits des minorités sexuelles au Cameroun.

Aussi publiés par “Erasing 76 Crimes”:

About Colin Stewart

Colin Stewart, a 40-year journalism veteran, is publisher and an editor of the "Erasing 76 Crimes" blog. More profile information on Google+. Colin Stewart, un vétéran du journalisme de 40 ans, est éditeur et rédacteur en chef du blog "Erasing 76 Crimes." Plus d'informations de profil sur Google+.
This entry was posted in Africa (Sub Saharan), Harassment / murders, International pressure for LGBT rights, Posts in French and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

21 Responses to Au Cameroun, des harcèlements anti-gay et des militants résolus

  1. Pingback: Une lettre au Cameroun: Il faut empêcher la violence anti-gay | 76 CRIMES

  2. Pingback: Aidez-nous dans la lutte pour les droits des africains LGBTI | 76 CRIMES

  3. Pingback: ‘Aidez-nous à mettre la pression sur le président camerounais’ | 76 CRIMES

  4. Pingback: Au Cameroun, les LGBTs seront comme les juifs de la Shoah? | 76 CRIMES

  5. Pingback: Comment mieux lutter contre le Sida au Cameroun | 76 CRIMES

  6. Pingback: Un appel au Cameroun, un pays qui viole les droits | 76 CRIMES

  7. Pingback: Au Cameroun, un maître-chanteur aidé par la police | 76 CRIMES

  8. Pingback: Aidez la santé sexuelle/reproductive des femmes africainesafricaines | 76 CRIMES

  9. Pingback: La mort enlève Roger Mbede, victime de l’homophobie | 76 CRIMES

  10. Pingback: Roger Mbebe: Mort pour exorciser l’homosexualité? | 76 CRIMES

  11. Pingback: Un échec: Les actions étrangères contre la loi anti-gay du Nigéria | 76 CRIMES

  12. Pingback: Ouganda: Le président bloque le projet de loi anti-gai | 76 CRIMES

  13. Pingback: Les défenseurs de LGBTs Africains ont besoin de soutien | 76 CRIMES

  14. Pingback: Foule nigérienne demande la mort des prisonniers gais | 76 CRIMES

  15. Pingback: Côte-d’Ivoire: Un appel à l’aide des militants LGBT attaqués | 76 CRIMES

  16. Pingback: Cameroun: Maître chanteur anti-gai accusé, libèré | 76 CRIMES

  17. Pingback: Souvenirs de Eric Lembembe en continuant son travail | 76 CRIMES

  18. Pingback: Au Cameroun: Emprisonné pour ne pas être une fille | 76 CRIMES

  19. Pingback: Mission de grâce au Caméroon anti-gay | 76 CRIMES

  20. Pingback: Le vice président d’Alternatives-Cameroun aux arrêts | 76 CRIMES

  21. Pingback: 4 lesbiennes ont été arrêtées au Cameroun | 76 CRIMES

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s